Isothérapie du vaccin Gardasil

Publié le par Anonymous

 

C'est en Septembre 2010 que mes recherches m’amenèrent sur quelques forums où plusieurs personnes parlent d’un « antidote » du vaccin Gardasil – entre autre le forum AuFeminin.

 

Vous pouvez y lire ce message  :

 

« Ce qui se passe probablement avec ce vaccin c'est qu'il engendre de par sa richesse en aluminium (225 µg/dose) une réaction inflammatoire incontrôlable or durant la phase inflammatoire des réponses immunitaires certains médiateurs chimiques (cytokines) sont fabriqués par certains types de nos globules blancs.


Il s'agit surtout de l'interleukine 1 et du TNF alpha qui s'ils sont produits en trop grande quantité peuvent réellement augmenter la coagulation sanguine de façon conséquente. Il en résulte que, surtout si on prend la pilule et/ou qu'on fume, les effets thrombogènes biens connus de la pilule et du tabac peuvent parfaitement se combiner à ceux fort vraisemblables du vaccin et les potentialiser ce qui explique les cas de décès par thrombose chez des jeunes filles jusqu'à là en pleine santé et cela peut aussi expliquer des troubles de la coagulation se manifestant par des formes diverses comme par exemple une stase sanguine anormale au niveau utérin d'où modifications des règles (absentes, retardées, moins abondantes, saignements entre les cycles) et aussi les douleurs qui vont avec la mauvaise évacuation du flux sanguin (à type de crampes comme pour certaines douleurs menstruelles).


...

 

Ce que tu dois faire, c'est prendre un antidote du vaccin en homéopathie, on parle d'isopathique vaccinal. Il faut un iso du gardasil en 200K puis un iso du vaccin gardasil en 1000K. On commence par le 200 puis 2 semaines après environ on prend celui en 1000K. Ces isos cont trouvables en Suisse et en Belgique où il ne faut pas d'ordonnance pour se le procurer. En France ce n'est pas dispo. »

 

 

 

Curieuse d’en savoir plus, j’écrivis un mail à cette personne. Une question me préoccupait surtout: était-il trop tard de prendre un isopathique vaccinal un an après la dernière injection ? Apparement non mais elle me répondit :

 

« L'antidote ne doit pas être pris n'importe comment, tu peux te faire encadrer par un médecin homéopathe qui connaît cette méthode. Tu en trouveras, classés par pays, à la rubrique "médecins" du site suivant: www.jelmiger.com
 
Ce type d'antidote peut se commander en Suisse et en Belgique, je ne pense pas qu'ils en fabriquent en France.
Voici une adresse parmi d'autres de pharmacies à laquelle tu pourras commander une fois reçus les conseils d'utilisation de ton praticien: http://www.hildegard.info/index.asp?no=5&categorie=Pr%E9sentation%20de%20Hildegard&langue=FR »

 

 

Je compris peu à peu qu’il ne s’agissait pas véritablement d’un antidote du vaccin gardasil à proprement parlé mais plutôt d'une désintoxication de ce vaccin.

 

Très partante et très prudente car je n’avais pas envie que l’isopathique m’empoisonne davantage, je pris rendez-vous avec un homéopathe par le biais de la liste des médecins qui pratiquent la Thérapie Séquentielle Homéopathique via le site Jelminger.

 

 

 

Le plus proche pour moi était le Docteur/Homéopathe situé à Pons.  Il fut très compréhensif et regarda mon carnet de santé où toutes mes vaccinations sont répertoriées depuis ma naissance. Ce Dr m’expliqua qu’en effet certaines vaccinations (mais heuresement pas toutes) empoisonnent le corps humain plus qu’ils ne le soignent. Le vaccin Gardasil en fait parti.

 

Il me demanda si j’étais déréglée ou avais des maux de ventre. Je lui répondis que non. Et c’est là que pour la première fois j’entendis qu’il avait un confrère sur Paris, un Gynécoloque qui recevait de nombreuses patientes ayant différents problèmes suite au Gardasil. Enfin un Dr qui avait fait des véritables recherches et savait ce qu'il disait!

 

Il m’expliqua ensuite le concept de la désintoxication vaccinale, inspirée du Dr Jean Elmiger. Elle permet de rétablir le corps tels une balance qui n’est pas stable mais qui balance sur un côté ou un autre. C’est à dire, un corps ayant un manque ou à un trop plein d’élèment. Par exemple, un corps intoxiqué de trop de métaux lourd suite à une certaine vaccination.

 

Une désintoxication d’un vaccin ou de plusieurs vaccins doivent se faire par degrès. La dernière vaccination doit être la première à traiter, ensuite l’avant dernière et ainsi de suite. De façon régressif (d’où la différence du mot « antidote » qui agit directement sur un point ciblé).

 

Il me conseilla alors de commencer par le vaccin gardasil + le vaccin Engerix B soit l’hépatite B. Tout à fait d’accord, il me prescrit pour l’isothérapie du vaccin Gardasil :


 

  • En 30K – 10 granules le 1er jour


  • En 20K – 10 granule le 2° jour


  • En MK 10 granules le 3° jour


  • En XMK 10 granules le 4° jour

 

 

Et 6 semaines plus tard je faisais l’iso du vaccin Engerix B.

 

Parallèlement je devais prendre quelques gouttes de Thuya Argento Culta. Je ne me souviens pas par contre de la dose prescrite.

 

Pour l’iso j’ai commandé à la Pharmacie des Archers situé dans la Marne. La commande fut très simple à passer et rapide. Pour les gouttes de Thuya AC c’était en pharmacie avec 24h de délai car il est rare qu’ils ont ce genre de produit en stock.


Pour info, le magazine Belle-Santé parle aussi du remède isopathiques (ou isothérapiques) du vaccin Gardasil, voir le lien.

 

 


 

 

Aujourd’hui je viens également de retrouver parmis mes notes qu’une personne sur un forum avait informé « qu’un examen de Coagulation Sanguine (D-Dimères) évaluait les risques de thrombose veineuse profonde (phlébite), l’un des effets secondaire du vaccin gardasil. Un examen utile à faire. » Je ne crois pas avoir eu l’occasion de faire ce test parmis tous mes examens, est-ce que vous si ? Qu’en pensez-vous ? Serait-il bon de le faire pour vérifier que tout va bien ?

 

Commenter cet article